Focus sur: L'adaptation en BD de la trilogie A la croisée des mondes, Philip Pullman

Souvenez vous de cette incroyable trilogie qui racontait les aventures de la trépidente Lyra Bellacqua et son inséparable Pantalaimon. SOuvenez vous de ses amis incroyables tels que Iorek, l'ours en armure, Serafina la sorcière ou encore le peuple des gitans; où encore l'effroyable Mme Coulter ou le téméraire Lord Asriel.
Ca y est vous voyez? Et oui l'incontournable série A la croisée des mondes!



Le temps a passé et j'ai découvert il y a quelques temps (bon d'accord, presque deux ans) l'adaptation du premier tome en bande dessinée. Alors quand je l'ai découvert dans les rayons de mon nouveau lieu de travail, j'ai sauté sur l'occasion. 

L'avantage c'est qu'une bande dessinée, c'est bien plus rapide à lire. J'ai dévoré les trois tomes presque d'un seul coup et avec un tel plaisir. Quel enchantement de replonger dans ce monde si merveilleusement imaginé.
Je ne vais pas m'étendre sur l'histoire mais sachez que la bd reprend vraiment tous les sujets importants (autant que je m'en souvienne). Plus précise que le film, elle reprend livre par livre tous les épisodes du premier tome de cette trilogie. Je pense en effet que trois tomes étaient amplement nécessaire à la retranscription de l'histoire. Pour que celle ci soit crédible et conforme à l'originale.
On retrouve en premier plan les aventures de Lyra mais avec tous le fond et la portée religieuse de cette histoire. C'est ce que j'avais aimé lors de ma relecture il y a quelques années: le double sens de lecture. D'un côté une histoire fantastique peuplée de daemon comme âme de l'être humain, d'ours guerriers, de sorcières et de mondes parallèles. De l'autre, une réflexion profonde sur le libre arbitre, l'emprise de la religion, le péché originel....

(extrait A la croisée des mondes; ma scène favorite!)

Après l'histoire, les illustrations. Aux premiers abords, j'étais un peu sceptique quant aux dessins qui ne correspondaient pas à ce que j'imaginais. Il faut avouer que le film m'a donné une idée différente de ce que nous propose les deux auteurs de cette adaptation. 
Néanmoins, le graphisme s'adapte plutôt bien avec la trame de l'histoire racontée. La représentation de Lyra la rend exactement telle qu'elle est: fière, intrépide, tête de mule; c'est très réussi!
Ce que j'ai apprécié dans ce dessin c'est qu'il nous montre le rôle ou les caractéristiques des personnages. Le dessinateur a une façon complètement différente de représenter les enfants (innocents, perdus, fragiles...), les personnes ayant du pouvoirs, celles qu'ils faut craindre... Pour moi qui suis rarement sensible aux dessins, j'étais bluffée d'y voir tout cela.
Je crois que mon préféré reste tout de même Iorek Byrnison!!

Une parfaite réussite pour moi! Par contre j'espère vraiment que la collection va s'agrandir avec l'adaptation des deux autres tomes!!!

Commentaires

  1. Merci pour cet article ! Tu m'as convaincu, dès que je peux, je pense que je vais aller faire un tour à la librairie pour me procurer ces 3 bd, en espérant qu'il y aura également une suite 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je pense les acheter pour les joindre aux romans!!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire