J'aurais aimé être ethnologue, La théorie de la contorsion, La tectonique des plaques, Margaux Motin, Marabout et Dupuis

Âgée d'une trentaine d'années, Maurgaux Motin nous livre ici une sorte de journal intime très féminin et bourré d'humour. 
Elle aborde, sans complexe, tous les aspects de la vie quotidienne en allant des histoires d'amour au travail, du shopping aux enfants, de la sexualité à la relaxation !

Margaux Motin est une illustratrice qui travaille aussi bien pour la presse, l'édition et la publicité. Dans ces trois volumes, elle a compilé des illustrations issues de son blog personnel (http://margauxmotin.typepad.fr/).

Mon avis : Sur conseil de ma collègue, j'ai acheté le premier tome afin de découvrir cet univers très girly. Loin d'être stéréotypé (enfin, si un peu je vous l'accorde) ces images font écho à ce que nous sommes. Que nous soyons trentenaire, parisienne, célibataire, amoureuse, accro à la mode ou non vous aurez l'impression de vous identifier à cet jeune femme.
Des images d'une réalité surprenante, un humour mordant, des situations connues et des questions que l'on se pose toutes.
Enfin, on suit l'évolution de cette jeune femme sur les trois tomes, sa vie sentimentale puis familiale, ses amies, ses caprices...

Le ton se veut sincère et spontané (avec quelques grossiereté glissées ici et là).
Un élan de légèreté, de fraîcheur qui vous fait sourire et oublier le temps gris et le solde peu élevé de votre compte en banque.
Honnêtement j'ai beaucoup accroché à cet humour très féminin, ce monde chic et parisien et cette jeune femme aux problèmes existentiels.

Vous ne pouvez pas vous achetez une paire de Louboutin pour chaque jour de la semaine ? Ne pleurez pas et allez vous acheter ces bandes dessinées : Vous retrouverez le sourire !



Commentaires

  1. Je savais même pas que tu la connaissais ** Ô grande joie que de lire un article sur elle ici, tu illumines ma journée par ta connaissance de cette illustratrice vénérée ! ihihi ♥

    RépondreSupprimer
  2. Oh cela a l'air très sympa ^^
    Ta chronique donne envie :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire