Le joyau, Amy Ewing, édition Robert Laffont collection R

Lorsqu'elle fut diagnostiquée favorable pour être mère porteuse, Violet a compris que sa vie ne lui appartiendrait plus. En effet, dans le cercle très fermé du pouvoir les femmes ne peuvent avoir d'enfant, aussi l'achat d'une mère porteuse assure le moyen d'avoir une descendance. Pour les mères porteuses, cela signifie une vie de servitude. Alors qu'elle redoutait ce jour, elle se rend compte que la vie au Joyau est bien pire que ce qu'elle pensait.


Encore une fois la collection R nous propose un roman qui éveille en nous la curiosité. J'avoue que ce titre me rappelait vaguement l'univers de Kiera Cass dans La sélection. Je me suis donc empressée de l'acheter afin de découvrir cette histoire qui avait l'air innovante, mêlant un univers dystopique et romance tout en y mêlant un peu de complots.

Le plus : Tout d'abord je tiens à dire que ce livre se lit très facilement, le début est très accrocheur et au fur et à mesure les pages se tournent de plus en plus vite et à la dernière page votre souffle se coupe.
Le récit est très fluide, les phrases courtes s’enchaînent et l'on rentre rapidement dans la peau du personnage principal. Violet est attachante car terriblement humaine. Ses craintes sont légitimes, sa loyauté à sa famille respectable, même si elle est un peu naïve à mon goût. Elle va apprendre malgré elle que dans le Joyau elle n'est rien qu'un instrument et que ses actes de rébellion ne resteront pas impuni.
Les personnages secondaires ont aussi leur part à jouer, cependant j'avoue leur avoir trouvé parfois trop peu de profondeur ; mais ce n'est qu'un tome 1 et je ne regrette pas cette manière de nous laisser nous faire nos propres opinions avant d'aller plus loin.
En revanche, j'avoue que certains d'entre eux m'ont énormément étonné à la fin du roman ; je ne vous dirais pas de qu'il s'agit afin de vous laisser le bonheur de le découvrir. Vous ne serez pas déçu!

Un livre que j'ai lu en à seulement deux jours, tant le récit vous captive. Et ma première impression concernant l'univers un peu semblable à Kiera Cass s'est révélé être vrai ; les deux premiers tomes ont le même don d'attirer les lecteurs à se plonger dans la saga.

Qui parmi vous l'a lu? Qu'en avez-vous pensé?

Commentaires

Enregistrer un commentaire